Une foule illuminée

1980 – 85



UNE FOULE ILLUMINÉE 

Une Foule Illuminée était à l’origine la maquette pour une sculpture de 65 figures plus grandes que nature: un paysage de têtes. Illuminés par un spectacle, un incendie ou – un idéal, les personnages sont éclairés horizontalement de face. La lumière se perd progressivement dans la foule et, là ou elle diminue, le sentiment se dégrade. La violence manifestée au fond de toute foule démontre la fragilité de notre espèce. De l’Eclaircissement à l’Obscurantisme. illumination, espoir, intérêt, hilarité. irritation, peur, maladie, violence, meurtre et mort. Ces degrés de l’émotion scandent le déroulement de l’espace. 
L’œuvre grandeur réelle va déferler sur l’esplanade du D.M.K. building dans le centre de 
Montréal. La présence du soleil annulerait toute tentative de peindre la lumière et ses ombres. La dégradation de mon sujet sa descente aux enfers — ou sa remontée — se fera donc justement par les degrés et les gradins du site. 

RM






Une Foule Illuminée , les ateliers Robert et Olivier Haligon








Une Foule illuminée, 1985, photo Henri Cartier-Bresson

Avenue McGill College, Montréal, 1984, crayon et aquarelle, 46 x 55 cm

Une Foule illuminée, résine époxyde et gouache acrylique, 37,5 x 104 x 51 cm, 1979 – 80

Une Foule illuminée, résine époxyde et gouache acrylique, 37,5 x 104 x 51 cm, 1979 – 80




La Foule Illuminée, Elément I, 1979, résine époxyde et acrylique

La Foule Illuminée, Elément II, 1979, résine époxyde et acrylique

La Foule Illuminée, Elément III, 1979, résine époxyde et acrylique

La Foule Illuminée, Elément IV, 1979, résine époxyde et acrylique